Caméra sport Nos tests

Tout ce que vous devez savoir sur la GoPro Hero6

Après plusieurs semaines d’essai avec cette nouvelle caméra, nous avons été très impressionné par plusieurs de ses mises à jour.

Notre verdict rapide :

Pour :
 Extrême ralenti en vidéo à 240 images par seconde
 Stabilisation d’image améliorée
 Vitesse de transfert en Wi-Fi nettement supérieure

Contre :
 Il faut encore montrer de la patience pour l’utiliser
 Les différents contrôles peuvent être complexes
Un gadget coûteux pour une utilisation de type passe-temps

GoPro a lancé sa nouvelle caméra phare, la Hero6, en septembre dernier, avec quelques nouvelles fonctionnalités importantes qui en font une mise à jour astucieuse pour tous ceux qui filment fréquemment des séquences sportives.

- 2%
GoPro HERO6 Black Camera d'action
15 Commentaires
GoPro HERO6 Black Camera d'action
  • Vidéo : 4K60 / 2,7K120 / 1440p120 / 1080p240 et plus
  • Stabilisation vidéo avancée
  • Capture de photos aux formats RAW et HDR
  • Robuste et étanche jusqu'à 10 m sans boîtier
  • Caméra HERO6 Noir, Le cadre (HERO6 Noir/HERO5 Noir), Batterie rechargeable, Fixation adhésive incurvée, Fixation adhésive plate, Boucle de fixation, Câble USB-C

L’élément le plus remarquable est l’amélioration de la stabilisation de la vidéo, qui élimine le besoin d’un gimbal. GoPro a également apporté des changements de résolution notables : la Hero6 (contrairement à la Hero5) capture des images en 4 K à 60 images par seconde, et des images en 1080p à 240 images par seconde. Enfin, grâce à un signal Wi-Fi plus puissant, la Hero6 dispose d’une meilleure intégration pour les applications et fonctionne avec la nouvelle fonctionnalité QuikStories, qui vous permet d’obtenir des séquences vidéo montées automatiquement.

J’ai réussi à me procurer une de ces caméras lors de son lancement et j’ai pu la tester depuis. Je l’ai emmenée en VTT, en karting et en randonnée d’une durée de quatre jours. J’ai aussi joué avec à la maison. Dans l’ensemble, j’ai été très impressionné par les avancées que GoPro a faites entre la 5 et la 6. En voici les raisons.

Stabilisation interne

A mon avis, la stabilisation améliorée de l’image est la plus importante mise à niveau qu’il y ait eu sur la Hero6, la plus excitante, qui permet d’obtenir des images fluides et lisses sans équipement supplémentaire, comme un gimbal par exemple.

Avant, je devais monter ma GoPro sur un stabilisateur, comme le Karma Grip de chez GoPro, pour réduire les secousses présentes pendant le tournage. Avec la 6, contrairement à avant, j’active simplement la fonction de stabilisation d’image interne sur l’écran tactile, et voilà : je peux filmer un tour de VTT en montagne sans avoir une envie de vomir lorsque je regarde ce que j’ai filmé.

Certes, la Hero5 avait également une stabilisation interne, mais elle n’était active que sur deux axes. De même, la stabilisation ne fonctionnait que lorsque vous preniez une photo avec un champ de vision étroit ou moyen (ce qui correspond en fait à la largeur champ pour laquelle la caméra est configurée). La Hero6, quant à elle, dispose d’une stabilisation trois axes qui est disponible dans une gamme plus importante de résolutions et d’images (comme la 4K à 30 fps et la 1080p à 120 fps), y compris pour un large champ de vision.

La stabilisation de la Hero6 est-elle égale au niveau professionnel de Steadicam ? Absolument pas. Mais c’est une amélioration majeure par rapport à la Hero5, et cela vous aide grandement à créer des vidéos au rendu plus professionnel.

Pour tester la stabilisation, j’ai pris une Hero4 Black, qui n’a donc pas de stabilisation, et je l’ai confrontée à la Hero6 Black qui avait la stabilisation activée. J’ai fait un tour en vélo dans des sentiers locaux près de notre siège social à Santa Fe. Les deux caméras étaient montées sur mon guidon et enregistraient en 1080p à 60 images par seconde en mode Superview, ce qui vous donne le champ de vision le plus large et est idéal pour POV.

Voici un autre clip de balade à vélo en montagne capturée à un autre moment. Il a été tourné en 2,7 K à 60 images par seconde avec stabilisation interne activée. (L’option 2.7K à 60 fps est l’une de mes préférées, parce que vous obtenez une résolution plus élevée que la HD et un taux d’image rapide, ce qui est bien pour les prises sportives, tout en profitant de la stabilisation interne.)

Enfin, voici enfin un clip tourné en 4 K à 30 images par seconde avec la stabilisation activée (on ne peut malheureusement pas obtenir de stabilisation en 4 K à 60 fps). Je poursuis alors mon ami à pied pendant qu’il pédale.

Capture en slow-motion

OK, la stabilisation est la mise à jour clé de cette caméra, mais j’étais également assez enthousiaste à propos des améliorations telles que la vidéo en 1080p à 240 images par seconde, qui permet de créer des séquences ultra-ralenties qui sont idéales pour capturer des images de différents sports.

L’iPhone 8 peut capturer le même type de ralenti, mais la GoPro a toujours un avantage de mobilité et d’ergonomie : elle est beaucoup plus facile à attacher à votre vélo, à votre casque de ski ou à votre chien. De plus, je m’inquiète moins de la durabilité d’une GoPro à 500 $ qu’un iPhone fragile à 1 000 $.

Voici un extrait de mes chiens qui courent dans le jardin à 240 images par seconde :

Et voici un extrait de mon pote qui pêche à la mouche, et également d’un feu de camp capturé en 1080p à 240 fps :

Cela dit, vous devrez utiliser la fonction 240 images par seconde avec modération, puisqu’elle est destinée à capturer des moments sportifs.

Je me suis retrouvé plus souvent en 2,7 K à 120 fps parce que j’aime la résolution plus élevée, et parce que 120 fps est largement suffisant. J’utilise aussi le mode 1080p à 120 fps, car il permet une stabilisation interne (contrairement au 1080 p à 240 ou au 2.7K à 120). Voici un exemple de 1080 p à 120 avec stabilisation activée :

Capture vidéo Haute-résolution à 60 images par seconde

Pour les mordus de la vidéo comme moi, cette fréquence d’images plus rapide est en effet une grosse mise à niveau, car elle est plus efficace pour capturer des moments en haute résolution. Mais la plupart du temps, c’est en fait trop pour la plupart des gens — les fichiers sont trop volumineux.

Si vous transférez des clips depuis la Hero6 vers votre téléphone, puis que vous les téléchargez sur Instagram ou Facebook, ces clips seront compressés à une résolution inférieure : 720 p ou 1080 p. Si vous prévoyez d’éditer vos images avec Premiere Pro ou Final Cut, alors oui, les images 4K réduites à 1080 p seront vraiment belles. Mais combien de gens vont remarquer cela sur Instagram ? Plus important encore pour la plupart des utilisateurs, la prise de vue en 4 K occupe beaucoup plus d’espace de stockage sur votre carte mémoire (et votre ordinateur) que la prise de vue en 1080 p.

Pendant le lancement de la Hero6 à San Francisco, nous avons fait du karting et roulé en vélo électrique à travers la ville. J’ai demandé à un technicien GoPro quel était son mode de prise de vue préféré pour les activités de la journée. Il m’a dit que le 1080p à 60 images par seconde dans Superview avec stabilisation activée était son réglage de base pour à peu près tout. Il aime cette configuration parce qu’elle est superbe, qu’elle rend bien pour votre téléphone et qu’elle permet à la batterie de durer plus longtemps. (La Hero6 est prévue pour 70 minutes d’utilisation en 4 K à 60 contre 100 minutes en 1080p à 60.)

A titre indicatif, voici quelques clips tournés en 4 K à 60 :

Ces clips sont superbes, mais ce que l’on doit en tirer ici c’est que vous devrez choisir la bonne résolution, la fréquence d’images et le bon affichage pour chaque situation. Si vous ne shootez que pour Instagram, ne vous approchez pas de la 4 K. Si vous shootez pour un vrai film, allez-y. Il peut être difficile de toujours choisir le bon combo, mais heureusement pour nous GoPro a un guide pour tirer le meilleur parti de votre caméra en fonction de ce que vous filmez.

L’application GoPro

La puissance de votre GoPro peut s’étendre lorsqu’elle est liée à l’application, et cette intégration vient d’être nettement améliorée.

Tout d’abord, il est beaucoup plus facile de jumeler votre Hero6 avec l’application grâce à un nouveau processeur propriétaire qui rend le signal Wi-Fi trois fois plus rapide. Le processus de jumelage n’est pas parfait non plus — j’avais encore quelques problèmes, et l’application s’est d’ailleurs figée — mais cela est nettement mieux qu’avant.

L’autre développement important s’appelle QuikStories. Il s’agit d’un programme de montage intégré qui utilise automatiquement la détection des visages, le GPS et l’audio pour identifier les meilleurs clips, puis les adapte au montage.

En tant que monteur vidéo professionnel, j’étais sceptique à propos de QuickStories. Mais maintenant que je l’ai vu à l’œuvre, je suis impressionné. Il capte une bonne partie de ce que je considérerais comme étant les highlights, puis les coupes ensemble dans un montage concis, facile à regarder et à régler sur une piste audio de votre choix. Vous n’avez pas besoin de passer du temps à monter si vous ne le souhaitez pas.

Mais ce n’est pas parfait, et il manque souvent des scènes clés. Pour faciliter le montage, vous pouvez capturer des moments plus courts (afin d’analyser cela plus rapidement) et mettre en surbrillance les clips que vous jugez importants. (Vous pouvez le faire en utilisant la commande vocale de la caméra en disant « GoPro Highlight. »)

Voici un exemple de ce qu’elle peut faire avec très peu d’aide du caméraman :

Contrôle vocal

GoPro a introduit la commande vocale avec la Hero5, mais elle s’améliore avec la Hero6. Pouvoir arrêter et démarrer l’enregistrement, passer du mode photo au mode vidéo et allumer/éteindre l’appareil photo sans jamais le toucher, c’est extrêmement utile lorsque vous skiez ou faites du vélo en montagne et que vous devez vous concentrer sur ce que vous faites.

Photos

La Hero6 est d’abord et avant tout une caméra vidéo, mais elle capture aussi de beaux clichés : l’appareil photo est le même que celui de la 5, et produit des fichiers JPEG ou RAW de 12 mégapixels.

L’appareil photo est-il meilleur que ce qu’il y a dans les nouveaux iPhones ? Nope. Mais encore une fois, la GoPro est idéale pour obtenir des angles que votre téléphone peine à capturer, si l’on prend en compte tous les différents endroits que vous pouvez gravir avec.

Devriez-vous vous mettre à niveau ?

J’ai beaucoup utilisé les modèles Hero4 Black et Silver depuis leur lancement en 2014 et je n’ai jamais vraiment ressenti le besoin de passer à la Hero5, dont les plus grandes améliorations ont été l’étanchéité sans le boîtier, la commande vocale et la stabilisation à deux axes. A mon avis, aucune de ces caractéristiques ne s’accordait à fournir un appareil remarquablement meilleur.

Avec la Hero6, cependant, j’obtiens le meilleur de la Hero5, plus la stabilisation améliorée, des images de meilleure qualité et une meilleure intégration pour l’application. Cela est donc devenu une mise à niveau évidente pour tous ceux qui ont une Hero4. Si vous avez la Hero5, vous bénéficierez tout de même d’une vidéo plus fluide et de meilleure qualité, ainsi que d’une application mobile plus facile à utiliser.

Une dernière remarque : si vous économisez de l’argent pour acheter un appareil photo POV, vous devriez également penser à la nouvelle caméra Fusion, la caméra 360 degrés de GoPro livrée en décembre. Je ne suis pas un grand fan des images à 360 degrés, mais je suis impatient de voir comment fonctionnera un dispositif appelé Overcapture. On dit qu’il est possible de filmer une vidéo sphérique et complète, puis, après coup, de choisir un angle et de la lire comme une vidéo POV normale à perspective fixe.

Laissez un commentaire