Caméra 360 Nos tests

Notre test de la Ricoh Theta S

test de la camera 360 de Ricoh : la Theta S

Voir le prix sur internet

Caractéristiques principales

  • 2 capteurs 1/2,3 12M CMOS
  • Double lentille F2.0
  • Photos à 360 ° à 5 376 x 2 688
  • Enregistrement vidéo à 360 ° en format MP4
  • Connectivité Wi-Fi
  • Constructeur : Ricoh
  • Prix conseillé : 350€

Ricoh Theta S, kezako ?

ricoh-theta-angle-1500x1000La Ricoh Theta S est la troisième génération de caméra à 360 ° de Ricoh que nous avons découverte à l’IFA 2015 et la première à proposer des compétences vidéo correctes. La folie que suscite la VR bat actuellement son plein mais l’accent est mis sur la consommation. Le choix pour produire son propre contenu VR reste plutôt limité, et certains produits annoncés il y a des années (comme la Geonaute 360) n’ont toujours pas vu le jour.

Selon l’ingénieur de Ricoh auquel j’ai parlé au stand de la marque lors du salon du numérique SXSW à Austin (où je me suis procuré la Theta S pour ce test), la demande pour ce type de produit est si élevée qu’il leur est tout simplement impossible de les concevoir assez vite

C’est parce qu’il s’agit d’une des premières caméras 360 abordables que vous pouvez acheter, et le prix, inférieur à 400 €, est particulièrement tentant. La formule magique de la Theta S est qu’elle possède deux lentilles et deux capteurs orientés dans des directions opposées, ce qui permet de réaliser un 360 ° sphérique.

Par son allure et son utilisation, la Theta S est similaire aux caméras Flip qui avaient la côte il y a quelques années. Elle a une forme de « barre chocolatée debout », vous pouvez donc la tenir comme s’il s’agissait d’un téléphone portable. Cependant, elle ne possède pas d’écran intégré, et si vous l’utilisez comme si vous filmiez avec un téléphone portable, votre visage prendra une grande partie de l’écran.

Pour éviter cela, le mieux serait de la fixer au bout d’un monopode que vous pourrez tenir au-dessus de votre tête, ou de l’accrocher de façon ridicule sur votre casque pour la pratique de sports extrêmes. En fait, ce qui vous frappera après votre première utilisation de la Theta S, c’est que filmer en 360 et enregistrer une simple vidéo sont deux choses très différentes.

La caméra doit être aussi statique que possible, parce que le téléspectateur peut choisir son propre point d’intérêt. Assurez-vous simplement qu’une des lentilles est bien orientée vers la zone d’action principale.

Ce qu’il faut savoir de ses caractéristiques

ricoh-theta-top-1500x1000La raison pour laquelle la Theta S est plus qu’un gadget est que ses deux capteurs répondent à des normes raisonnablement élevées. Avec chacun 1/2,3 et 12 mégapixels, on obtient une taille d’image à la sortie de 14 mégapixels. La taille et la résolution du capteur sont assez proches de celles des caméscopes grand public haut de gamme, ce qui est impressionnant étant donné le prix de la Theta S.

Cela fait maintenant plus de cinq ans que l’on trouve des caméscopes de poche capables de filmer une vidéo à 360 °. C’est notamment le cas de la Sony Bloggie Touch MHS-TS20K. Cependant, elle ne possédait qu’un capteur et utilisait une seule lentille qui renfermait un miroir. Le résultat était une résolution faible. La Theta S, en revanche, promet une expérience tout à fait différente. On a ici une lentille ouvrant à F2.0, ce qui laisse présager une bonne qualité d’image, même pour filmer en faible luminosité, avec des capteurs de taille correcte.

Cependant, il n’y a pas grand-chose dans la boîte. En plus de la caméra elle-même (qui comprend une carte de 8GB de mémoire flash, assez pour 25 minutes d’enregistrement, mais qui n’est pas amovible), vous recevez une housse en néoprène pour protéger l’appareil lors des transports, et un câble USB. Une prise micro-HDMI ainsi qu’une prise micro-USB sont situées sur le dessous de la caméra avec entre les deux un trou fileté pour monter un tripode, mais aucun accessoire n’est inclus.

ricoh-theta-s-bottom

Les contrôles de la Ricoh Theta S

La Theta S elle-même n’a que quatre boutons, trois sont placés sur le côté et un autre gros se trouve sur la face de l’appareil. Les trois petits boutons servent à allumer et éteindre la caméra, activer la Wi-Fi et de basculer entre les modes de capture d’images fixes et de capture vidéo. Le plus gros bouton permet ensuite de prendre une photo ou de commencer l’enregistrement, selon le mode.

Sans écran, vous ne pouvez pas modifier de paramètre sur la caméra en soi, et vous ne pouvez pas non plus voir ce que vous filmez. Cependant, ce n’est pas forcément nécessaire avec une caméra 360 puisqu’elle filme presque tout. Vous devez seulement vous assurer que vous tenez votre appareil verticalement et qu’il n’y a pas d’objets volumineux ou non désirés à proximité, ce qui cacherait ce que vous voulez filmer (votre corps par exemple…)

Voir le prix sur internet

Applications, wifi et connectivité smartphone

ricoh-theta-s-vuComme de nombreux caméscopes aujourd’hui, la Theta S bénéficie d’une fonction Wi-Fi intégrée et d’une application pour smartphone, qui est dans ce cas presque essentielle. La majorité de ses fonctions ne sont accessibles que via l’appli. Dans le  mode vidéo, on ne peut  pas faire grand-chose si ce n’est choisir entre les résolutions  1 920 x 1 080 ou 1 280 x 720.

En revanche, lorsque vous prenez des photos, vous pouvez effectuer plusieurs ajustements d’image. Avec le mode automatique, l’exposition peut être ajustée entre -2 EV et +2 EV. Avec le mode Priorité à l’obturateur, celui-ci peut varier entre 1/8000 et 1/6400. Pour le mode ISO, la sensibilité peut varier entre 100 et 1600. Il existe aussi un mode manuel où vous pouvez programmer les deux indépendamment. Avec deux modes de priorité, il est toujours possible de contrôler l’exposition générale, tous ces réglages sont donc flexibles. 11 modes de balance des blancs sont programmés, en plus d’un mode automatique. Il n’existe cependant pas d’option manuelle.

L’appli fait aussi office de visionneuse à 360 avec Google Cardboard ou toute autre visionneuse de votre choix (je n’avais que la Carboard à disposition lors du test).

Malheureusement, cela ne fonctionne que pour des images immobiles et non pour des vidéos. Vous pouvez télécharger votre vidéo directement sur Facebook qui l’identifiera comme un enregistrement à 360 °. Sur un ordinateur, vous pourrez obtenir une vue panoramique avec une souris tandis que sur un smartphone, l’acceléromètre vous permettra d’incliner la vidéo et de vous déplacer en changeant l’orientation du téléphone.

Si cependant, vous voulez télécharger du contenu sur le site de Ricoh theta360.com ou sur YouTube, il vous faudra avoir le logiciel de bureau pour Windows ou pour Mac. Avec les deux disques que vous voyez si vous ouvrez les fichiers vidéo bruts, le logiciel crée une version étrange et étirée utilisée pour la visualisation, un peu comme une carte du globe aplatie.

Ce qui est énervant, c’est qu’on ne peut télécharger que dix secondes à la fois sur theta360.com, bien que YouTube vous donne la possibilité de télécharger la vidéo dans son intégralité. Vous devez télécharger sur YouTube la version de la vidéo codée par le logiciel bureau, la plateforme ne supporte pas le fichier vidéo brut.

Ricoh travaille actuellement sur un pilote qui permettrait de diffuser des vidéos 360. L’ingénieur que j’ai rencontré au SXSW me l’a montré mais le projet n’en est qu’au début. Un logiciel de streaming en direct est déjà disponible, mais je n’ai pas réussi à le charger sur mon ordinateur. L’équipe comprend aussi un développeur API, vous pouvez donc vous attendre à ce qu’un autre logiciel soit créé par un tiers. Pour l’instant, il est quand même relativement facile de télécharger et de partager une vidéo depuis la Theta S, notamment sur Facebook.

Voir le prix sur internet

Qualité d’image et performances de la Ricoh Theta S

Bien que les grands double-capteurs de la Theta S promettent une meilleure qualité d’image que les options disparates d’il y a quelques années, elle n’est réellement au rendez-vous qu’en mode image. La vidéo est capturée en disques qui sont stockés côte à côte dans un cadre de 1 920 x 1 080, de sorte que la résolution de la vidéo, une fois allongée, est bien inférieure. Ceci est un peu décevant étant donné que les capteurs eux-mêmes ont une capacité largement supérieure.

Vous pouvez voir un échantillon de séquences filmées avec la Ricoh Theta S sur theta360.com ici.

La version YouTube de la même séquence est disponible ici.

Les photos panoramiques ont une résolution de 5 376 x 2 688 mais elles ont un aspect assez étrange si vous les ouvrez dans un logiciel qui ne comprend pas le 360 °. Elles doivent être téléchargées sur theta360.com ou sur Facebook pour pouvoir interpréter le dispositif de vue panoramique et allonger les images. Cela dit, elles sont bien plus détaillées que la version vidéo.

Vous pouvez voir un exemple d’image 360 prise avec la Ricoh Theta S ici.

Globalement, la qualité des images est correcte, et celle des vidéos est acceptable en ce début d’engouement de la VR, mais des appareils créant des images d’une bien meilleure qualité verront le jour dans les années à venir. Cela vaut la peine de se rappeler que si les vidéos HD ou 4K sont une vue encadrée du monde, capturer des images 360 avec le même niveau de détails demanderait plus de pixels, et des plateformes de qualité professionnelle car les GoPros (par exemple) utilisent six caméras différentes avant d’assembler ensemble leurs images.

Est-ce que je dois acheter la Ricoh Theta S ?

Pour l’instant, si vous voulez essayer de filmer des images et des vidéos 360 de bonne qualité, peu d’options s’offrent à vous. Avec son prix inférieur à 400 €, la Theta S est suffisamment abordable pour appréhender le concept. Il ne fait aucun doute qu’elle sera supplantée par de meilleurs appareils dans peu de temps, et elle reste toujours une nouveauté. La Kodak SP360 4K est une alternative déjà séduisante et coûte moins de 100€ de plus.

Cependant, la Theta S est facile d’utilisation et les résultats sont acceptables pour le prix. Ricoh s’est rapidement engagé et a créé quelque chose qui est loin d’être parfait mais de suffisamment bonne qualité pour s’amuser avec la tendance montante de la VR. Il n’est pas surprenant que cette caméra se vende comme des petits pains. Cela vaut donc la peine de l’acheter maintenant, mais elle finira sûrement par dépérir au fond d’un tiroir dans un an quand des alternatives plus sophistiquées arriveront sur le marché.

Le verdict CameraSport

La Ricoh Theta S permet des photos 360 et des vidéos 360 acceptables pour les premiers utilisateurs, mais il est probable qu’elle soit bientôt surpassée.

Voir le prix sur internet

Laissez un commentaire