Appareil photo Nos tests

Test complet du Fujifilm Instax Square SQ10

Des impressions instantanées avec des options d’appareil photo numérique

PROMO -10%
Fujifilm Instax Square SQ10 Noir
27 Commentaires
Fujifilm Instax Square SQ10 Noir
  • Appareil Hybrid Instax Camera
  • Format photo carré 6.2x6.2cm
  • 2 modes d utilisation : manuel et auto
  • Taille d'image prise en charge: 800 x 800 points

Notre verdict

L’Instax Square SQ10 de Fujifilm est un appareil amusant, et si vous souhaitez avoir davantage de contrôle sur les images, de pouvoir les ajuster ajuster et de les modifier directement sur l’appareil photo, alors c’est l’appareil qu’il vous faut. Mais si vous souhaitez simplement des impressions instantanées et amusantes, les appareils Instax Wide, Mini et Mini 90 Neo Classic de la même marque sont moins cher et font tout aussi bien l’affaire.

Pour :
 Facile et amusant à utiliser
 Impressions instantanées multiples
 Enfin des souvenirs qu’on tient dans les mains

Contre :
 Coûteux
 Mauvaises images numériques
Gamme ISO limitée

De nos jours, les jeunes d’Instagram pourraient penser qu’ils sont à l’origine des photos de type carré au style inégalable, mais leurs propres parents s’en donnaient à cœur joie lorsqu’ils imprimaient et partageaient de tels clichés avec des appareils Polaroid il y a de ça pas mal d’années.

Mais la popularité des médias sociaux orientée sur l’image images est telle, que les fabricants d’appareils photo renommés revisitent à leur façon le marché du Point & Shoot & Print avec des produits innovants qui créent des souvenirs tangibles, mais surtout qui durent plus longtemps que le temps qu’il faut pour avoir quelques « likes ».

Le dernier né de Fujifilm, l’Instax Square SQ10, se situe quelque part entre leurs gammes Mini et Wide, utilisant un nouveau format de pellicule carrée et disposant d’une fonctionnalité d’appareil photo numérique avec laquelle le fabricant japonais espère attirer un public plus jeune et plus averti.

Ce n’est pas un appareil photo numérique particulièrement bon, et avec le niveau des smartphones qui surpasse ce Square SQ10 (avec ses 3,7 MP et son capteur CMOS 1/4 pouces), il sera difficile pour certains de justifier le prix demandé.

Cependant, il y a de nombreuses raisons de tomber amoureux de ce petit joujou.

Caractéristiques

  • Capteur 1/4 pouces, 3.7MP
  • Objectif fixe 28mm f/2.4
  • Écran de 3,0 pouces, 460 000 points

La caractéristique la plus remarquable du Fujifilm Instax Square SQ10 (à l’exception du nouveau pack de pellicule au format carré) c’est la possibilité de revoir et d’éditer vos photos via un petit écran LCD à l’arrière de l’appareil photo.

Auparavant, les propriétaires d’Instax devaient pointer & shooter en espérant que l’éclairage soit bon et que le sujet soit bien cadré, puisqu’ils étaient « coincés » avec ce qui allait sortir de l’appareil photo.

Maintenant, les utilisateurs peuvent capturer et stocker environ 50 images dans la mémoire interne de l’appareil photo (et ajouter une carte microSD pour un stockage supplémentaire), puis faire défiler leurs photos pour régler la luminosité, ajouter une vignette et s ‘amuser avec les 10 filtres qui y sont intégrés.

Lorsque l’utilisateur est complètement satisfait de l’image, il peut en imprimer autant de copies qu’il le souhaite en appuyant simplement sur un bouton. Cela signifie que vous n’avez pas à vous soucier de gaspiller le stock de pellicules relativement onéreuses sur des photos ratées, et que vous ne vous disputerez pas pour savoir qui gardera la photo que vous adorez.

Naturellement, les fonctions de l’appareil photo sont assez limitées, et puisqu’il est conçu pour l’utilisateur occasionnel, c’est sûrement une bonne chose.

L’ouverture fixe de f/2.4 et le système autofocus unique permettent très facilement une bonne prise de vue, tandis que l’affichage arrière facilite la prise de vue et la mise au point. Si le système autofocus est en difficulté, ce qui sera le cas dans des conditions de basse luminosité, l’autofocus sur l’affichage arrière devient rouge pour avertir l’utilisateur.

Le shutter speed automatique de 1/29500 sec à 1/2 sec ne permet pas beaucoup de liberté de création, et l’ISO automatique de 100 à 1600 peut contrarier ceux qui aiment habituellement avoir le contrôle sur ces réglages.

Cependant, les utilisateurs ont le contrôle sur le flash intégré, avec en option des modes automatiques, le flash forcé, le « flash suppression », la synchro lente et la suppression des yeux rouges. Il y a également trois modes de prise de vue (standard, mode bulb et double exposition) qui permettent une certaine liberté artistique.

Il est très probable que la plupart des utilisateurs s’en tiendront aux modes automatiques et joueront avec la vignette, le réglage de luminosité et les fonctions de filtre intégrées, qui peuvent être appliquées à n’importe quelle photo après qu’elle ait été capturée.

Fabrication et prise en main

  • Boîtier robuste en plastique
  • Poids de 450g
  • Dimensions de 119 x 47 x 127mm (LxPxH)

L’utilisation du Fujifilm Instax Square SQ10 n’a rien à voir avec celle d’un quelconque autre appareil photo, car son format carré exige que l’utilisateur saisisse ses côtés, avec les coudes tendus vers l’extérieur pour plus de stabilité, et le déclenche à l’aide des deux boutons d’obturation (déclencheur) avant.

C’est un peu comme faire fonctionner un appareil photo sous-marin – bien que beaucoup plus petit – mais cela ne prend pas beaucoup de temps pour s’y habituer.

L’extérieur qui s’apparente plus à un jouet, est fabriqué à partir de plastiques résistants, avec un anneau métallique autour de la lentille qui est chargée de la mise sous tension (ou le contraire) de l’appareil. Les pellicules sont chargées à l’arrière de l’appareil photo et les impressions sortent par le dessus de l’appareil.

Il y a des œillets pour attacher la dragonne fournie avec – ce que nous vous conseillons de faire, car l’appareil n’a pas de structuration adéquate pour faciliter la prise en main, et peut donc parfois sembler glissant.

A l’arrière se trouve l’écran LCD mentionné plus haut, tandis qu’une petite molette située en dessous assure la fonctionnalité de l’appareil photo, avec les boutons environnants permettant un accès rapide à la lecture, aux réglages des vignettes, aux filtres et à l’impression.

L’ensemble du design est fait de formes carrées et circulaires, et ça fonctionne bien, mais il ne paraît pas particulièrement stable lorsqu’il est posé sur sa base, et il est facile de le poser accidentellement sur le dos ou le devant, ce qui pourrait endommager l’objectif ou l’écran.

Les utilisateurs peuvent configurer les deux boutons frontaux comme ils le souhaitent, de sorte qu’ils puissent fonctionner comme des déclencheurs, ou bien que l’un d’eux puisse changer le mode de prise de vue, par exemple.

Une fois configuré, prendre une photo est aussi simple que de pointer l’appareil photo vers le sujet et d’utiliser l’écran arrière pour vous assurer que les choses soient alignées et exposées correctement. C’est l’avantage principal d’un appareil instantané/hybride, bien que cela puisse aussi se révéler délicat.

Le temps de régler la luminosité, choisir le bon mode flash et sélectionner un filtre, il y a un risque que le moment soit perdu ou que votre sujet soit parti !

Il y a quelque chose de magnifiquement simple dans les modèles Instax plus basiques, et c’est ce qui suscite l’excitation et l’attente avec nos amis, au fur et à mesure que la photo se développe.

Toutes les têtes ont-elles été coupées ? Est-ce que quelqu’un fait une tête stupide ? La réponse à ces questions est instantanée ici, car le plan apparaît immédiatement sur l’écran arrière, ce qui peut souvent amener des personnes à demander à ce que la photo soit effacée ou modifiée avant d’avoir la possibilité de l’imprimer une bonne fois pour toutes.

Performance

  • 3-4 heures d’autonomie de la batterie
  • Point autofocus unique et central
  • Bonne vitesse d’autofocus

En termes plus pratiques, le Fujifilm Instax Square SQ10 est un appareil photo qui aime la lumière, et qui a tendance à avoir des difficultés dans des conditions plus sombres. La contrepartie est que certaines oeuvres d’art inattendues peuvent être créées en basse luminosité, même si elles seront rares.

Néanmoins, le petit capteur CMOS traite bien les sujets colorés, et certaines des meilleures images proviennent de scènes dynamiques dans lesquelles il y a une nette distinction entre le sujet et l’arrière-plan.

L’autofocus fonctionne bien, même dans certaines situations de faible luminosité, mais il n’est pas surprenant que l’appareil ait eu du mal à se concentrer sur des sujets bougeant rapidement. Le point autofocus unique signifie que les sujets ne peuvent être placés qu’au centre du cadre, ce qui exclut les angles intéressants.

La durée de vie de la batterie est excellente, avec un temps revendiqué de trois à quatre heures et environ 160 tirages, ce qui est suffisant pour la plupart du temps si l’on prend en considération le fait que les packs de pellicules Instax Square coûtent environ 15$/£10 le sachet.

Qualité d’image

Les images imprimées sur les nouvelles pellicules Instax Square sont parfaitement acceptables en médium, avec une résolution suffisante pour distinguer les sujets tout en présentant l’aspect granuleux et dynamique associé à ce format aux sensations rétro.

Cependant, les images imprimées ont tendance à paraître beaucoup plus sombres que sur le petit écran LCD. Par conséquent, il est préférable d’augmenter l’exposition via les réglages de l’appareil photo avant d’appuyer sur le bouton d’impression.

Un autre point sensible est le transfert de fichiers numériques de l’appareil photo à un ordinateur. Tout ce qui est stocké dans la mémoire interne doit d’abord être copié sur une carte microSD, qui est ensuite branchée manuellement sur un ordinateur. Il n’y a pas de simple possibilité de transfert ici.

Cela dit, cela ne vaut pas vraiment la peine de faire l’effort, car les fichiers JPEG sont très petits (moins de 1MB), et semblent fades et peu inspirants. Même le smartphone le plus simple produit de bien meilleurs clichés.

Lorsque l’Instax Square SQ10 en vient à l’impression directe sur pellicule, les résultats sont amusants, intéressants, artistiques différents de tout ce qui se fait sur le marché de l’appareil photo numérique.

En fait, les propriétaires peuvent appuyer sur un interrupteur situé sur le côté de l’Instax Square SQ10 qui imprime automatiquement chaque plan. Il est surement plus amusant de l’utiliser de cette façon-là.

Les utilisateurs peuvent quand même utiliser l’écran arrière pour configurer les prises de vue et jouer avec les filtres, ça réveille la partie « spontanéité » qui rend cet appareil photo si attrayant.

Fujifilm n’est pas seulement en concurrence avec Polaroid dans le domaine de l’impression instantanée, il doit aussi se mesurer aux appareils que nous mettons dans nos poches tous les jours, et qui sont des outils photographiques bien plus puissants.

Avec les caractéristiques de cet appareil photo à moitié numérique, Fujifilm court le risque de pousser les consommateurs à acheter quelque chose qui s’apparent à une imprimante portable, qui n’est peut-être pas aussi instantanée ou intéressante, mais qui est plus petite et moins chère.

Verdict

On ne peut pas le nier, l’Instax Square SQ10 de Fujifilm est un appareil amusant. C’est la garantie de pouvoir rassembler des personnes pendant des soirées, qui sont désireux d’emporter un des clichés inimitables chez eux.

La pellicule de format carré 1:1 est également soignée, avec une esthétique globale qui sera immédiatement reconnue par la génération Instagram et par ceux qui ont des souvenirs plus lointains, à base de Polaroïd.

Malheureusement, l’élément numérique de cet appareil photo est pauvre, car la qualité de l’image ne peut pas rivaliser avec d’autres appareils photo numériques – ou smartphones – ce qui rend ainsi inutile tout le charabia du transfert de fichiers numériques vers un appareil.

Il s’agit essentiellement de goûts personnels. Si vous aimeriez avoir plus de contrôle sur les images et la possibilité d’ajuster et de modifier l’appareil photo, alors le SQ10 semble convenir.

Mais si vous voulez simplement vous amuser, avec des impressions instantanées qui réussiront à décrocher un sourire, les Instax Wide, Mini et Mini 90 Neo Classic (qui est super cool) de la même marque sont moins chers et font tout aussi bien le travail.

Concurrence

Polaroid Z2300

Bien qu’il n’imprime pas au même format cool 1:1 que l’Instax Square SQ10, le Polaroid Z2300 offre un meilleur rendu que l’effet hybride d’impression instantanée/numérique, avec un puissant objectif zoom 6x et une résolution de 10MP.

Il y a également 32 MB de stockage interne, la possibilité de filmer des vidéos, un écran LCD externe, un choix de compression pour la qualité et un contrôle de la balance des blancs. Les images qui en résultent sont plus belles, mais n’ont pas la même impression rétro que les clichés de l’Instax Square SQ10.

Fujifilm Instax Mini 90 Neo

L’Instax Square SQ10 est également confronté à une concurrence féroce des autres appareils de l’écurie Instax de Fujifilm. L’Instax Mini 90 Neo, bon marché, produit des impressions instantanées qui sont tout aussi belles. Et bien qu’il n’y ait pas de fonctionnalité d’appareil photo numérique, et que le format de pellicule soit de 54 x 86 mm au lieu de 1:1, le design d’ensemble compense cela, avec des éléments classiques empruntés à Leica et aux X-Series de Fujifilm.

Fujifilm - Instax Mini 90 Neo Classic - Appareil Photo...
105 Commentaires
Fujifilm - Instax Mini 90 Neo Classic - Appareil Photo...
  • Fujifilm instax mini 90 NEO CLASSIC. Modes flash: Flash désactivé
  • Réduction des yeux rouges. Type de batterie: NP-45A
  • Technologie batterie: Lithium-Ion (Li-Ion). Largeur: 11,3 cm
  • Profondeur: 9,19 cm. Compensation d'exposition: -0,7 à 0,7 EV

Il comporte également six modes de prise de vue intégrés, qui prennent en charge la plupart des réglages automatiques pour s’adapter à diverses situations, y compris les macros et les paysages.

L’imprimante photo Fujifilm Instax Share SP-2

Vous pourriez carrément supprimer ce besoin d’acheter un appareil photo Instax en optant pour l’imprimante de Fujifilm. Cela permet aux utilisateurs de transmettre n’importe quelle image à cette petite unité et de les imprimer en 320 ppp sur la pellicule Instax Mini en quelques secondes.

PROMO -26%
Fujifilm Instax Share SP-2 Imprimante Smartphone Wi-Fi,...
71 Commentaires
Fujifilm Instax Share SP-2 Imprimante Smartphone Wi-Fi,...
  • imprimante pour smartphone
  • Impression ultra-rapide
  • Superbe qualité d'image
  • Boitier + cable usb + batterie rechargeable + manuel d'utilisation

Ce n’est pas vraiment aussi amusant à apporter en soirée, mais cela signifie que la qualité de l’image est améliorée, et que les utilisateurs peuvent tirer parti des nombreuses applications puissantes de retouche photo qui sont largement disponibles pour les smartphones avant de l’imprimer.

Laissez un commentaire