Le blog

Comment créer un time lapse avec n’importe quelle caméra

Tout ce qu’il vous faut, c’est de la patience, un trépied et l’aide d’un logiciel.

Comment ça marche ?

Vous pouvez penser que la photographie en time lapse est l’exact l’opposé du ralenti. Alors que la vidéo en slow-motion ralentit le temps de manière à ce que vous puissiez voir plus clairement les événements aux mouvements rapides, la photographie en time-lapse accélère le temps, de sorte que les choses qui se passent normalement en quelques minutes ou en quelques heures puissent être vues en quelques secondes.

Mais là où vous avez besoin d’une caméra vidéo pour la vidéo normale ou slow-motion, vous pourrez faire des vidéos en time lapse avec un appareil photo, votre ordinateur et un peu de patience.

En fait, ce que vous faites, c’est simplement de prendre des images fixes à intervalles réguliers, puis de les enchaîner pour les transformer en une vidéo sur votre ordinateur.

Etape 1 : Vérifiez votre appareil photo

Les caractéristiques des appareils photo varient. Certains modèles avancés ont des minuteries intégrées qui vous permettra de régler l’intervalle des prises de photo. Une fois vos paramètres choisis, vous pouvez activer l’appareil photo et celui-ci prendra la scène de manière automatique.

Si votre appareil photo n’a pas ce type de fonctionnalités, vous devrez prendre les photos manuellement, ce qui n’est pas le plus agréable. Mais cela est parfaitement possible si vous avez la patience et que vous pouvez compter dans votre tête ou utiliser la trotteuse de votre montre pour chronométrer les intervalles.

Mais il est également possible d’obtenir des télécommandes supplémentaires pour de nombreux reflex numériques et appareils photo sans miroir auprès de fabricants tels que Hähnel ou Phottix, qui ont des minuteries intégrées, ce qui rend le processus beaucoup plus facile.

Il y a également une autre option. Si vous photographiez des sujets en mouvement rapide, comme les voitures sur l’autoroute, essayez d’utiliser le mode de prise de vue en continu de votre appareil photo à sa vitesse la plus faible — généralement entre 1 et 3 images par seconde. Lorsque vous réglez l’appareil photo pour capturer uniquement des images de petite ou moyenne taille, il devrait pouvoir en prendre des dizaines, voire des centaines avant de finir par ralentir, et l’intervalle devrait être à peu près le bon pour des sujets plus rapides.

Etape 2 : Munissez-vous d’un trépied

Il est impératif que votre appareil photo soit absolument stable tout au long de la séquence, sinon votre film va tellement trembler et vibrer qu’il sera impossible à regarder. Vous n’avez pas besoin d’un type de trépied spécifique, prenez-en juste un avec des pieds robustes et une tête bien construite.

Les règles habituelles pour les trépieds s’appliquent ici. Les trépieds qui ont le moins de rallonges ont tendance à être plus robustes. Vous devriez aussi toujours sortir complètement les pieds avant d’élever la colonne centrale, car celle-ci ajoute beaucoup plus d’oscillation. Les trépieds de marques connues comme Manfrotto vont être plus stables que les trépieds bon marché.

Lorsque vous installez votre appareil photo sur un trépied, assurez-vous qu’il soit à niveau avant de commencer, car recadrer une vidéo peut être beaucoup plus difficile que de recadrer une image fixe.

Etape 3 : Le ratio et taille d’image

La plupart des appareils photo prennent des photos dans un format 4:3 ou 3:2, mais les films HD sont conventionnellement dans un format 16:9. Ainsi, si votre appareil vous permet de changer de ratio, choisissez le rapport 16:9 dès maintenant pour éviter les ennuis plus tard.

Vous économiserez beaucoup d’efforts de traitement à votre appareil photo et à votre ordinateur si vous prenez des photos avec un fichier de plus petite taille. Votre appareil photo peut prendre des photos de 20 mégapixels ou plus, mais vous n’aurez besoin que de 2 mégapixels pour des films en 1920 x 1080.

Réglez donc l’appareil photo pour prendre des photos en JPEG et non en RAW, et passez à la taille Petite ou Moyenne – consultez le manuel pour choisir ce qui se rapproche le plus de 1920 x 1080 pixels, la résolution pour les films Full HD. (Vous pourriez essayer de filmer un film 4K en time lapse à une résolution plus élevée, mais il n’y a aucune garantie qu’il sera reproduit fluidement sur un appareil numérique moyen.

Etape 4 : Verrouillez les paramètres de votre appareil photo

Ce n’est pas seulement le boîtier de l’appareil photo qui doit être verrouillé, mais également ses réglages. Il ne faut pas que vous ayez de variation d’une image à l’autre, donc tout doit être réglé sur manuel. Sinon, il y a un risque que l’appareil photo fasse de minuscules ajustements entre les images, ce qui donne à votre film un effet de « scintillement ».

  • La première tâche consiste à régler l’appareil en mode exposition manuelle et à ajuster soigneusement la vitesse d’obturation et l’ouverture de l’objectif, afin d’obtenir la bonne exposition. Vous devez avoir une exposition adaptée à l’ensemble de la séquence, et pas seulement au moment initial.
  • Réglez ensuite l’appareil photo sur un réglage prédéfini de balance des blancs [« contre-jour », pour la plupart des prises de vue en extérieur] plutôt que sur la balance des blancs automatique.
  • Il est également judicieux d’utiliser la mise au point manuelle. Sinon, en mode automatique, l’appareil photo peut changer d’avis tout seul quant à la mise au point à effectuer lorsque des objets se déplacent — et même si ce n’est pas le cas, le fait de lui permettre de refaire la mise au point d’une image à l’autre peut produire de minuscules changements de grossissement.

Etape 5 : Maintenant, faites le calcul

Supposons donc que nous voulions un film qui tourne à 30 images par seconde [par défaut] et dure 20 secondes. Cela signifie que nous aurons besoin de 20 secondes multiplié par 30 images par seconde, soit 600 images fixes. Oui, c’est beaucoup d’images, c’est pourquoi une minuterie automatisée simplifie grandement la vie !

Si vous avez l’impression que cela vous prendra trop de temps, vous pourrez prendre 300 images à la place pour obtenir un time lapse de 10 secondes, ou 150 images pour un time lapse de 5 secondes.

Il y a juste une dernière chose à laquelle il faut penser : l’intervalle. Chaque sujet est différent, il est donc difficile de donner des chiffres précis, mais voici quelques points de départ.

  • Pour les sujets relativement rapides comme les voitures ou les personnes : 1/8 à 1/2 sec, selon la distance par rapport à la vitesse. C’est là que vous devrez peut-être passer d’une minuterie pour la prise des photos au mode prise de vue en continu de l’appareil photo.
  • Sujets lents comme les nuages ou les vagues : 1 à 5 secondes.
  • Sujets très lents comme les traînées en étoile : 10 secondes et plus.

Etape 6 : Faites votre time lapse avec Picasa

Il est tentant de se diriger directement vers votre logiciel de montage vidéo pour transformer vos images en vidéo, mais ce n’est peut-être pas la meilleure option. La plupart des logiciels de montage vidéo sont faits pour transformer les images fixes en clips vidéo de 5 secondes [environ], donc le fait de les ajouter en tant qu’images individuelles peut ne pas être si facile que ça [nous avons abandonné l’idée de le faire avec iMovie].

Mais il y a des logiciels de montage d’images qui rendent cette tâche beaucoup plus simple. C’est le cas de Picasa, qui organise les photos, un logiciel gratuit de Google et l’outil d’édition le plus simple qu’il y ait.

Sélectionnez toutes les images pour votre time lapse, puis cliquez sur le bouton « Créer une présentation vidéo » dans le logiciel Picasa. Cela ouvre la fenêtre Movie Maker dans laquelle vous choisissez Time Lapse pour le style de transition. Réglez la durée du diaporama sur la fréquence d’images que vous voulez, par exemple 1/30sec, puis vérifiez les dimensions de l’image – 1920 x 1080 [1080 p] pour nos exemples. Lorsque vous cliquez sur le bouton « Créer un film », Picasa crée le fichier vidéo.

Etape 7 : Les films en time lapse avec Photoshop

Faire un time lapse dans Photoshop est plus compliqué, mais ça vous offre beaucoup plus de possibilités.

  1. Vous pouvez commencer par créer un nouveau document aux bonnes dimensions — HDTV 1080p/29.97. Ceci définit à la fois la résolution du film et la fréquence d’images.
  2. Vous devez maintenant afficher la fenêtre Timeline [Fenêtre > Timeline]. Cela s’ouvre au bas de l’écran, où vous cliquerez sur le bouton Créer une Timeline vidéo.
  3. Maintenant, vous avez besoin de la commande Couches > Vidéo par Couches > Nouvelle Couche vidéo à partir du fichier. Ceci vous permet de localiser l’emplacement de la première image de la série chronologique. Et à condition que le reste des images ait le même nom de fichier et la même numérotation incrémentale [les appareils photo le font par défaut], Photoshop pourra alors se charger le reste.
  4. Maintenant, vous pouvez utiliser la commande Fichier > Exporter > Rendu vidéo, mais cela consomme beaucoup de ressource de Photoshop.
  5. Utilisez plutôt la commande Couche > Objets intelligents > Convertir en objets intelligents. Cela signifie que vous pouvez maintenant redimensionner l’image que vous voyez à l’écran, faire des ajustements et mettre des filtres. Ces modifications seront appliquées à toutes les images suivantes lorsque Photoshop fera le rendu vidéo.

Etape 8 : Conseils sur les time lapse

Obtenir le bon intervalle

Vous devez choisir un intervalle de temps qui corresponde à la vitesse de votre sujet. Cette première séquence a été prise à l’aide de la minuterie réglée à des intervalles de 1 seconde [vous aurez du mal à trouver des minuteries offrant des intervalles plus courts] et le trafic est trop accéléré, perdant ainsi toute impression de continuité.

Cette deuxième séquence a été prise en mode prise de vue en continu à basse vitesse [3 images par seconde] et en maintenant le déclencheur enfoncé [ce qui n’est pas idéal – un déclenchement à distance réduit le risque de tremblement]. Cet intervalle [environ 0,3 seconde] est bien meilleur.

Pensez à l’exposition

Juger de l’exposition pour la plupart des scénarios n’est pas difficile, mais si vous voulez capturer la lumière changeante d’un coucher de soleil ou d’un crépuscule qui tombe dans les rues de la ville, c’est plus délicat.

 

Utilisez la puissance de Photoshop

Si vous utilisez Photoshop pour la photographie en time lapse, vous pouvez créer toutes sortes d’effets mélancoliques. Cette première scène a été prise face à la mer sous un soleil radieux et sans aucun réglage.

 

Laissez un commentaire