Le blog

Appareils photos hybrides vs reflex numériques : 10 différences essentielles

Les deux genres proposent des fonctionnalités de professionnel et des objectifs interchangeables, alors comment choisir le type d’appareil qui vous convient ?

Hybride vs reflex : Introduction

Vous voulez vous lancer dans la photographie et vous êtes à la recherche d’un appareil photo décent avec lequel vous souhaitez évoluer ?

Il y a quelques années, c’était une question à laquelle il était facile de répondre – il fallait acheter un reflex numérique. Mais en 2009, Olympus a lancé son premier appareil photo hybride sans miroir, le Pen E-P1… à ce moment-là, tout a changé.

Comme les reflex numériques, les appareils photo sans miroir (également connus sous le nom d’appareils hybrides ou encore de CSC ou Compact System Cameras) vous permettent de changer d’objectif, mais comme leur nom l’indique, ils ne disposent pas de système de miroir complexe comme ont les reflex numériques.

Découvrez nos guides d’achat :

Cela signifie qu’ils peuvent en principe être plus petits, plus légers et mécaniquement plus simples. Ils peuvent également être considérés comme des appareils photo compacts de très grande taille, alors que les reflex numériques n’ont rien à voir avec les compacts classiques.

Les passionnés et les pros, cependant, ont pris la peine de démontrer de façon convaincante les mérites des appareils sans miroir. Sans miroir, il n’y a pas de viseur optique, ce qui fait que les modèles se basent sur l’écran arrière ou bien comportent des viseurs électroniques, alors que la qualité de l’image, les caractéristiques et la manipulation suscitent des inquiétudes.

Peut-être plus important encore, par rapport aux DSLR établis, les gammes d’objectifs de ces systèmes sans miroir ne sont pas aussi étendues.

Avec une multitude de nouveaux appareils photo sans miroir et des gammes d’objectifs de plus en plus étendues, les appareils photo sans miroir en ont-ils assez dans le ventre pour être de véritables rivaux des DSLR, ou bien sont-ils déjà meilleurs ? Pour vous aider à juger, voici les principales différences et ce qu’elles signifient pour la photographie de tous les jours.

1. Taille et poids

  • Reflex : Peut-être grand et encombrant, bien que cela puisse être utile pour les grands objectifs (et les grandes mains)
  • Hybride : Oui, ils sont plus petits et plus légers, mais dans certains cas, les objectifs peuvent être aussi grands que ceux d’un DSLR

La petite taille est l’un des points de vente les plus importants pour les appareils photo sans miroir, mais cela ne fonctionne pas toujours de cette façon il faut prendre en compte la taille du boîtier de l’appareil et les d’objectifs.

C’est un problème pour les appareils photo sans miroir avec des capteurs plein format ou de taille APS-C, car vous pouvez très bien avoir un boîtier mince, mais qui comporte un gros objectif assez lourd sur le devant. Certains modèles sont maintenant offerts avec des objectifs rétractables ou à zoom motorisé, mais cela n’aide pas lorsque vous devez changer de type d’objectif.

Les appareils Panasonic et Olympus ont ici un avantage. Le format du capteur Micro Four Thirds est plus petit (ce que beaucoup de photographes n’aiment pas), mais cela signifie que les objectifs sont plus petits et plus légers (ce que beaucoup aiment), ce qui permet d’obtenir un système complet beaucoup plus compact.

Fait intéressant : certains appareils photo sans miroir haut de gamme deviennent de plus en plus imposants à mesure que les fabricants leur ajoutent des fonctionnalités suite aux remarques des photographes qui veulent des prises de vue plus grandes, tandis que les reflex numériques d’entrée de gamme se compressent pour concurrencer les CSC, plus petits.

2. Les objectifs

  • Reflex : Canon et Nikon ont une immense gamme d’objectifs pour tous les types de photographie, tandis que Sony et Pentax ne sont pas loin derrière
  • Hybride : Olympus, Panasonic et Fujifilm ont de bonnes gammes d’appareils, Sony rattrape son retard, d’autres sont irréguliers

Si vous voulez avoir un choix d’objectifs aussi large que possible, alors un DSLR Canon ou Nikon est probablement le meilleur choix grâce à leur vaste gamme d’optiques – ils ont tous les deux une large gamme d’objectifs, ce qui couvre une large gamme de prix. D’autres marques appréciées sont également là en renfort comme Sigma et Tamron.

Mais les appareils photo sans miroir gagnent du terrain. Olympus et Panasonic utilisent le même support d’objectif et sont là depuis un moment, ce qui fait que la gamme d’objectifs Micro Four Third est la plus complète.

Le système d’objectif de Fujifilm ne cesse de prendre de l’ampleur, avec des objectifs de qualité supérieure et d’excellents objectifs à zoom rapide. Même l’objectif 18-55mm « standard » est très bon. Sony propose des optiques haut de gamme très agréables, mais il pourrait être intéressant d’introduire plus de verre, surtout aux focales supérieures à 200 mm.

3. Les viseurs

  • Reflex : Beaucoup préfèrent encore une vue « optique » pour sa clarté, son aspect naturel et son affichage sans lag
  • Hybride : D’autres préfèrent voir une version numérique de la scène, car c’est ce que va capturer l’appareil photo

Tous les reflex numériques, même les moins chers, sont équipés d’un viseur optique parce qu’il fait partie intégrante de la conception des reflex numériques. Cependant, un certain nombre de CSC n’ont pas du tout de viseurs, vous devez donc utiliser l’écran LCD arrière pour régler les photos, ce qui ne fonctionne pas toujours très bien en pleine lumière.

Les CSC avec viseurs coûtent plus cher, et ce sont des viseurs électroniques et non optiques – ils affichent l’image directement à partir de la lecture du capteur et non pas via un système de miroir optique ou de pentaprisme.

Les viseurs électroniques progressent à pas de géant, de sorte que les derniers affichent rarement une pixelisation ou une « granularité », bien qu’il puisse souvent y avoir un léger « lag » visible si vous déplacez l’appareil photo rapidement.

L’avantage des viseurs électroniques est qu’ils peuvent afficher beaucoup plus d’informations qu’un viseur optique, y compris des histogrammes d’images en direct, par exemple. Ils peuvent également simuler l’image numérique que l’appareil photo va capturer, de sorte à ne pas avoir de mauvaise surprise en voyant votre photo.

Cette simulation n’est cependant pas toujours parfaite, et de nombreux photographes préfèrent voir le monde de leurs propres yeux lorsqu’ils composent l’image, pour ensuite vérifier immédiatement la version numérique sur l’écran LCD après sa capture.

Cela se résume à des goûts personnelles – procurez-vous l’un des tous derniers appareils photo sans miroir haut de gamme avec un grand grossissement, un viseur électronique à grande résolution et vous aurez du mal à y voir des défauts.

4. L’autofocus

  • Reflex : Toujours au top, surtout pour le suivi des sujets rapides, mais faible en mode Live View
  • Hybride : L’autofocus en Live View permanent permet une prise de vue plus rapide lorsque vous utilisez l’écran LCD

Les reflex numériques utilisent des modules d’autofocus à détection de phase qui sont rapides et efficaces, montés sous le miroir à l’intérieur du boîtier, qui ne fonctionnent que lorsque le miroir est en position basse. Si vous utilisez un reflex numérique en mode Live View, en composant une image ou une vidéo sur l’écran LCD, le miroir doit être retourné et le module autofocus normal n’est plus dans la trajectoire de la lumière. A la place, les reflex numériques doivent passer à un système autofocus à contraste beaucoup plus lent en utilisant l’image prise par le capteur.

Les derniers reflex numériques Canon (comme les EOS Rebel T7i / EOS 800D, EOS 80D et EOS 5D Mark IV) incluent cependant le CMOS Dual Pixel de la société qui utilise des pixels de détection de phase qui sont intégrés dans le capteur. Cette fonction est conçue pour permettre un autofocus plus rapide en mode Live View afin de réduire l’écart avec les CSC.

Les CSC doivent toujours utiliser l’autofocus basé sur les capteurs. La plupart sont cependant basés sur l’autofocus à contraste, mais ils ont tendance à être beaucoup plus rapides que les modes autofocus équivalents sur les DSLR, ce qui est en partie dû au fait que les objectifs ont été conçus pour aller avec ce système.

Les CSC plus avancés ont des systèmes d’autofocus « hybrides » perfectionnés, combinant l’autofocus à contraste avec des pixels de détection de phase sur le capteur, avec des systèmes comme le Fujifilm X-T2 et l’Olympus OM-D E-M1 Mark II qui impressionnent non seulement par leur vitesse, mais aussi par la précision avec laquelle ils peuvent verrouiller et suivre un sujet en mouvement. C’est le seul domaine où les reflex numériques ont eu un net avantage jusqu’ à présent.

5. Prise de vue en continu

  • Reflex : Les meilleurs reflex numériques ne peuvent plus égaler les vitesses des meilleurs CSC
  • Hybride : La conception sans miroir facilite l’ajout de la prise de vue à grande vitesse

Vous avez besoin d’un mode de prise de vue rapide et continue pour capturer des plans en mouvement ? Les appareils sans miroirs sont en avance dans ce domaine. Ceci est dû en partie au fait que le système sans miroir comprend moins de pièces mobiles, mais également parce que de nombreux modèles sont maintenant poussés et intègrent la vidéo 4K – ce qui exige une bonne puissance de traitement, et donc aide à la prise de vue en continu.

Pour mettre les choses en perspective, le meilleur reflex numérique professionnel de Canon, l’EOS-1D X Mark II, peut filmer à 14 images par seconde, tandis que l’Olympus OM-D E-M1 Mark II sans miroir peut filmer à 60 images par seconde.

Mais là n’est pas toute l’histoire. Lorsqu’un Canon va complètement s’emporter à ce rythme-là avec un tracking mobile continu de la mise au point, l’Olympus utilisera un obturateur électronique pour y parvenir, et la mise au point sera alors corrigée. Ceci dit, en activant l’obturateur mécanique de l’Olympus, il est possible d’obtenir 10 images par seconde avec un tracking complet.

Panasonic, quant à lui, est un pionnier dans l’utilisation de la vidéo 4K pour capturer des images à 8 mégapixels en 30 images par seconde.

6. La vidéo

  • Reflex : Massivement populaire auprès des pros, mais sans doute parce qu’ils sont arrivés en premier
  • Hybride : La vidéo 4K devient de plus en plus courante, meilleur autofocus en Live View. Ça sent l’avenir

Les reflex numériques ont été les premiers à proposer des vidéos HD et Full HD professionnelles, ainsi qu’une vaste gamme d’objectifs et accessoires. De plus, les professionnels préfèrent les systèmes dotés d’une base solide et durable.

Cela signifie que la plupart des professionnels de la vidéo utilisent un reflex numérique, mais cela change au fur et à mesure que les appareils photo sans miroir évoluent et offrent une foule de fonctionnalités vidéo qui correspondent à celles des reflex numériques. Dans certains domaines, les CSC viennent même les surpasser.

La capture 4K est une fonctionnalité plus commune pour les débutants sur les appareils photo sans miroir, tandis que les reflex numériques ont été lents à offrir cette fonctionnalité. Il y a aussi l’autofocus en temps réel et la puissance de traitement, ainsi qu’une gamme d’adaptateurs et d’accessoires qui ne cesse de croitre, ce qui offre aux utilisateurs un système complet.

Panasonic a trouvé sa niche en sortant le Lumix GH5, un appareil photo/vidéo hybride qui séduit les photographes passionnés et professionnels. Sony a également opté pour une approche similaire avec l’Alpha A7S II.

7. Caractéristiques techniques

  • Reflex : Même les modèles d’entrée de gamme sont équipés de commandes manuelles complètes. Les reflex numériques sont de puissants appareils photo
  • Hybride : Leurs caractéristiques correspondent à celles des reflex numériques, souvent avec une longueur d’avance

En ce qui concerne les contrôles et caractéristiques techniques, il est difficile de différencier les DSLR et les CSC.

Ils offrent tous un contrôle manuel complet de l’exposition et de la mise au point, et peuvent prendre des photos en RAW ainsi que des fichiers JPEG, ce qui vous permet d’obtenir la meilleure qualité d’image possible. Dans n’importe quel secteur, que ce soit les appareils photo d’entrée de gamme, les modèles amateurs ou professionnels : les configurations et les capacités sont assez similaires. Les reflex numériques d’entrée de gamme tendent à dissimuler les commandes manuelles sous une couche d’automatisation, sauf que c’est la même chose pour les CSC.

Gardez toutefois les viseurs à l’esprit : tous les DSLR ont des viseurs, mais bien souvent les CSC moins chers n’en ont pas.

8. Qualité d’image

  • Reflex : Les reflex numériques utilisent les derniers capteurs APS-C ou full-frame qui sont les meilleurs
  • Hybride : Ils utilisent les mêmes capteurs, mais il y a aussi des formats plus petits pour des appareils encore plus petits.

Ici, il n’y a rien à choisir non plus. Actuellement, la plus haute résolution est dans un reflex numérique, il s’agit de la puce de 50MP nichée à l’intérieur du Canon EOS 5Ds, mais le Sony Alpha A7R II à 42,5MP n’est pas loin derrière.

Il ne s’agit pas seulement de mégapixels, cependant, parce que le principal facteur de qualité d’image est la taille du capteur. Les capteurs Full-Frame sont les plus grands et offrent la meilleure qualité, tandis que les appareils équipés de capteurs APS-C sont presque aussi bons alors qu’ils sont beaucoup moins chers. Vous pouvez avoir une de ces tailles de capteur ou l’autre dans les DSLR et les CSC.

Mais le marché des CSC propose aussi des formats plus petits. Le format Micro Four Thirds utilisé par Panasonic et Olympus est plus petit que l’APS-C, mais les appareils photo et les objectifs le sont aussi. Vous devez alors choisir ce qui est le plus important pour vous : la taille ou la qualité d’image finale.

Nikon utilise un capteur de 1 pouce dans ses appareils Nikon série 1, mais il s’agit d’un capteur beaucoup plus petit qui n’a pas encore beaucoup brisé la glace avec les experts. C’est plutôt pour les appareils à objectif interchangeables, car le capteur de 1 pouce s’est avéré incroyablement populaire avec les appareils photo compacts haut de gamme comme le Panasonic Lumix LX10 / LX15.

Dans l’ensemble, il n’y a donc pas d’avantage intrinsèque en termes de qualité d’image dans un reflex numérique, étant donné que les mêmes tailles de capteurs sont également disponibles dans les appareils photo sans miroir.

9. Durée de vie de la batterie

  • Reflex : 600-800 coups en moyenne, les meilleurs modèles peuvent aller jusqu’à plus de 1000 coups avec une seule charge
  • Hybride : Beaucoup plus faible, et typiquement autour de 300-400 coups. Vous aurez besoin d’une batterie de rechange

Les comparaisons de durée de vie des batteries ne sont peut-être pas passionnantes, mais elles sont importantes lorsque les différences sont aussi grandes. Le reflex numérique Nikon D7200, par exemple, peut prendre 1 100 photos avec une seule charge, tandis que le Fujifilm X-T2 CSC, un appareil plutôt proche lorsqu’on les compare sur le papier, ne peut prendre que 340 photos avant que la batterie ne se vide. Cette tendance est répétée dans toute la gamme des DSLR et CSC.

On ne sait pas vraiment pourquoi. Les batteries des DSLR sont parfois plus grosses, ce n’est pas toujours le cas, et vous auriez pu penser que bouger le miroir de haut en bas pour chaque photo consommerait plus d’énergie, et qu’en parallèle l’écran LCD serait tout autant utilisé.

Apparemment pas, et c’est un domaine où les DSLR ont souvent un avantage pratique considérable. Vous aurez certainement besoin d’une ou deux batterie(s) supplémentaire(s) pour la plupart des appareils photo sans miroir.

10. Le prix

  • Reflex : Vous en avez plus pour votre argent avec un DSLR bon marché plutôt qu’un CSC bon marché
  • Hybride : Les CSC bon marché n’ont pas de viseur ; ceux qui en ont coûtent plus cher

Vous auriez pu espérer que la conception plus simple des CSC les rendrait moins chers à l’achat, mais ce n’est pas nécessairement le cas.

Si vous voulez un appareil photo complet et « correct » sans dépenser beaucoup, un reflex numérique reste l’option la moins chère… mais l’écart se resserre plus en plus entre les deux.

Par exemple, le reflex numérique 24MP Nikon D3300 DSLR dispose du meilleur capteur APS-C actuellement sur le marché, d’un viseur optique (bien entendu), de commandes manuelles décentes et d’une autonomie de 700 coups pour la batterie.

Ses rivaux les plus proches sur le marché de l’appareil photo sans miroir ne peuvent pas égaler sa résolution ou sa durée de vie de batterie, et ils n’ont pas de viseur. Mais en mettant un peu plus, le Sony Alpha A6000 embarque un viseur électronique intégré dans un capteur APS-C 24MP presque identique. Il vous faudra tout de même une deuxième batterie. Cela dit, il est bon marché parce qu’il vient tout juste d’être remplacé.

Cependant, une fois que vous entrez sur le marché des passionnés et des professionnels, les différences disparaissent en grande partie. Pour une somme d’argent donnée, vous aurez à peu près les mêmes caractéristiques, performances et puissances.

Laissez un commentaire